Skip to Content

Avertissement

Version imprimableversion PDFL’objectif de ce document est de présenter de manière très synthétique les résultats des États Généraux du Vol Libre, pour les quatre activités.

Votre attention sera attirée sur certaines interrogations et certaines limites.
Les EGVL ont été réalisés dans l’urgence : les questionnaires n’avaient pas du tout la même teneur (certains questionnaires très directifs, d’autres très ouverts).
Beaucoup de questions étaient creuses, au sens où les réponses étaient d’emblée évidentes ou prévisibles.

Donc peu de surprises au final dans les résultats de chaque consultation.
Aurait-il fallu poser des questions plus polémiques ? Si oui, le grand public (licenciés, non-licenciés, non-spécialistes…) était-il apte à se déterminer sur ces types de questions ?

Voici deux exemples précis de questions "lourdes" non posées, dont l’absence a été remarquée :
- la FFVL doit-elle, pour chaque activité, avoir une politique de compétition de haut niveau ? Et si oui, combien doit-elle investir dans cette politique ? Quelle est la part de l’obligation (convention d’objectif) et quelle est la part du choix politique interne dans cette réflexion.
- quel est le but de la FFVL en termes de volume de pratique (et/ou de prise de licence) ? En général et pour chaque activité ? Croissance ? Stabilité ? Sport de masse ?

Les résultats bruts des EGVL ont été interprétés par peu de personnes.
Les premières interprétations étaient forcément un peu réductrices et contenaient une dose de subjectivité. La présente synthèse est elle-même un condensé des premières interprétations…

La première phase des EGVL était centrée sur les objectifs et non sur les actions à mener. Néanmoins l’approche a fortement varié d’une activité à l’autre. Le delta a paradoxalement déjà présenté une liste dense d’actions concrètes. Il en résulte un déséquilibre notable du volume d’informations relatif à chaque activité.