Skip to Content

Conclusions et prospective

Version imprimableversion PDFIl faut l’avouer, rien d’extraordinairement révolutionnaire ne ressort de la première partie des États Généraux. Des questionnaires peut-être un peu timides ou «politiquement corrects» ne pouvaient laisser présager autre chose.
La chose est apparue clairement lors du week-end de travail consacré aux EGVL à Paris en octobre 2005 : vouloir renouveler les politiques par activité en fonction des réponses données aux questionnaires débouchait forcément en partie sur un exercice d’enfonçage de portes ouvertes.
Néanmoins ce moment de réflexion où l’on s’arrête de pédaler pour prendre un peu de recul était nécessaire.

Les réponses montrent au moins une chose : pour certaines grandes problématiques (gratuité de l’accès au site, rôle de la fédération, approches du CNK…) la politique historiquement menée par la FFVL est clairement approuvée par une majorité.

Alors si ce ne sont pas les objectifs qui sont en cause (donc la politique menée) pourquoi la FFVL a-t-elle éprouvé autant de difficultés ces dernières années ?
Nous sommes beaucoup à penser que c’est bien dans son organisation que la fédération peine à évoluer.
Si nous pouvons aujourd’hui considérer que la réflexion sur les objectifs est bien avancée et que certaines actions urgentes peuvent être immédiatement mises en œuvre, peut-être une autre phase importante des EGVL devrait-elle maintenant être mise en œuvre.
Pouvons-nous faire l’économie d’une réflexion collective et constructive sur l’organisation interne de la FFVL, si nous voulons qu’elle puisse réaliser les objectifs par activité qu’elle a pour l’instant définis ?