Skip to Content

Hand'Icare : un peu d'histoire

Version imprimableversion PDFLa commission Hand’Icare a été créée à l'issue du projet Hand'Icare, en septembre 2002.

Les objectifs

  • Donner suite aux projets en cours, aider la mise en place de stages, réfléchir sur tous les handicaps.
  • Rendre compte de l'activité des différentes pratiques handis en solo ou en biplace.
  • Suivre l'évolution des méthodes d'enseignement.
  • Donner des avis sur les matériels essayés : voiles, fauteuils, planches, harnais…
  • Mettre à disposition des plans de matériels réalisables par des constructeurs amateurs afin de rendre la discipline la plus accessible possible.
  • Servir d'interlocuteurs compétents pour les personnes handicapées désireuses de s'informer sur toutes les disciplines du vol libre.

Et ceci de manière interactive pour permettre la diffusion rapide de documents validés par la commission Hand’Icare.

Les membres de la commission

FauchierJeff Fauchier
 

 

 

Bernard Schnebelen
 
Mathieu PoeymirouMathieu Poeymirou 

 

 

Christophe Martin 
Yann Le Moël Yann Le Moël 

 

 

Jean-Jacques Doussset
 

  

Handi'Kite : un peu d'histoire...

Depuis 2005, le handicap n'en est plus un pour les riders Kite de la FFVL. Sous l'impulsion de Christophe Martin, une commission a été créée, du matériel spécifique mis au point, des stages dédiés organisés.

Une commission créée…

"Aujourd'hui j'ai recensé quatre personnes paraplégiques en mois d'un an, suite à un accident de kite. Ils veulent retrouver les joies de cette pratique, ce qui est maintenant possible… Mais attention, notre but n’est pas d’avoir à reconvertir tous les riders valides à la pratique de l'Handi-Kite.
Alors restez HUMBLE vis à vis de l'activité, de vous-même et des autres. La pratique de l'HandiKite ne compensera jamais tout ce que l'accident vous aura pris !
Avis d'un rider qui, depuis 1996, voit une dérive de la pratique sur les spots pour épater la galerie et de plus en plus de tricotage avec les ailes. À bientôt sur les spots !…"

Du matériel spécifique mis au point…


"Après avoir décidé de travailler avec Christophe Martin au développement du proto Handi-Kite, nous nous sommes rencontrés chez moi afin de définir le cahier des charges de la planche. Près de cinq heures de discussion ont été nécessaires pour se faire une idée précise du produit fini. L'analyse minutieuse des ralentis de la vidéo a notamment permis de constater que la position décentrée sur l'arrière adoptée jusqu'alors nuisait à la navigation. La planche poussait énormément d'eau ce qui générait avec la vitesse un effet de rodéo et empêchait la remontée au vent. Christophe était donc obligé de se surtoiler pour partir au planning.
La priorité pour Christophe était de caper. J'ai donc prévu sur la planche de multiples emplacements pour les ailerons afin qu'il puisse multiplier les configurations. Il souhaitait par ailleurs une planche disposant à la fois d'accroche et de maniabilité afin de pouvoir être à l'aise dans les surfs.
Nous sommes donc partis sur une idée de mini directionnelle disposant cependant de rails vifs afin d'avoir la meilleure accroche possible. Les contraintes du châssis nécessitaient des inserts multiples afin de pouvoir jouer sur les réglages, et un shape du pont très spécifique. Afin de préserver le dos des chocs répétés, il m'a paru essentiel de rendre le franchissement du clapot le plus aisé possible. Pour ce faire, il fallait donner du flex à la planche mais seulement dans une zone très localisée (la structure du châssis ne tolère en effet aucune déformation). L'ajout d'un concave partiel décentré et de rails biseautés devrait améliorer le cap et faciliter la navigation dans une mer formée…"

Des stages dédiés organisés…

"Le second stage de la commission Handi-Kite s’est déroulé à la Ciotat la semaine dernière avec Gabriel Pucci et Raoul Correggi de Mer et Vent, et d'Antoine Carretero et Marc Blanc de l’École nationale de voile de Quiberon. Christophe Martin était présent avec un nouveau groupe prêt à s’essayer au cata-kite. Le vent a été capricieux mais a tout de même permis quelques sorties en mer. Les discussions sont allées bon train en ce qui concerne l’évolution du matériel et les nouvelles sensations pour les novices…"