Skip to Content

Kite

Version imprimableversion PDF

Le kitesurf est la branche nautique des glisses aérotractées (kite est la traduction anglaise de cerf volant). Le kitesurf apparaît sur le territoire français dans les années 1987-1988. Un brevet d'aile marine est déposé par les frères Legaignoux en 1984 ,  l'aile flotte et re-décolle lorsqu’elle est posée sur l’eau. La mise au point de la technique de navigation sur un flotteur se situe vers la fin des années 1980. Le pratiquant (se dit kiteur ou kitesurfeur) se tient en équilibre dynamique sur sa planche, la propulsion est assurée par une aile aérotractrice. L’aile (que les riders appellent aussi le kite ou le cerf volant ou la voile) est reliée au pratiquant par des lignes, une barre de pilotage. La glisse s’effectue sur une planche qui peut être soit directionnelle (sa forme implique un sens de déplacement) soit twin tip (pas de sens de déplacement impliqué  par la forme) Le pratiquant possède un harnais pour répercuter les efforts de traction et entraîner le déplacement.

La Fédération Française de Vol Libre (FFVL) reçoit la délégation cerf-volant de traction (glisses aérotractées)  le 19 décembre 2002.

 le kitesurfeur a besoin d'espace :

  la plage, espace destiné à la préparation, au décollage et à l’atterrissage des ailes. Les lignes qui joignent la barre de pilotage à l’aile mesurent une trentaine de mètres maximum. C’est donc un espace conséquent qui est nécessaire sur la plage.


              

la mer, un lac, en tant qu’espace de pratique, depuis le bord puisque la dimension des ailerons sous la planche permet une navigation dans une eau très peu profonde (5cm) jusqu’à la limite autorisée (2 milles des côtes).