parapente

Version imprimableversion PDFLe PARAPENTE

Le projet Hand’Icare a trouvé naissance lors du salon ICARE en septembre 2001.

Son objectif :
Réaliser une étude de faisabilité sur l’apprentissage du parapente pour des personnes à mobilité réduite.

Réalisation : Quatre stages ont été nécessaires pour réaliser cet objectif :

* Un premier stage s’est déroulé sur la Base Nature de Fréjus afin de valider, avec des personnels de la FFVL, et des moniteurs volontaires, le choix du treuil pour la première étape. Cliquez ici pour le dossier complet (Format PDF-2.44Mo)
* Un deuxième stage, cette fois ci avec des pilotes Handis, volontaires et «cobayes» de ce projet, s’est déroulé au même endroit.

Ces deux premiers stages étaient soutenus par la ligue PACA, la FFVL et la FFH. Ils ont été réalisés avant l’assemblée générale FFVL 2002.

* Un troisième stage s’est déroulé en Rhône Alpes au printemps ; sur St Hilaire ; financé par la région RA et la Ville de Grenoble, avec le soutien de Jeunesse et Sports. Cliquez ici pour le dossier complet (Format PDF-2.7Mo)

* Puis un stage final s’est déroulé sur Val Louron, dans les Pyrénées avec les premiers Grands Vols. Cliquez ici pour le dossier complet (Format PDF-1.01Mo)

Problèmes matériels:
Dès le premier stage nous avons été confrontés aux problèmes matériels : lourds, peu adaptés au vol solo, les appareils existants ne nous ont pas convaincus.
Nous avons donc réalisé trois prototypes sur lesquels nous avons accumulé les vols et les expériences, tant en tandem pédagogique qu’en vol solo. Voir les photos dans la médiathèque.
Une approche d’un cahier des charges a été mise en place. Voir le doc

Connaissance du handicap:
Inutile de vouloir enseigner sans connaître les problèmes divers liés aux différents handicaps!
Un travail d’approche avec les stagiaires «cobayes », puis plusieurs réunions avec l’équipe du Dr Pauget du CMUDD de st Hilaire nous ont facilité la mise en place d’une sensibilisation à l’attention des moniteurs.
Un document handicap et vol libre est en préparation en collaboration avec l’équipe du CMUDD. Contre indications formelles, technique d’évaluation des possibilités d’accès etc.