Parapente

Oubli de s'accrocher: 1 mort

 Recu de Noel Bertrand:

La procédure m…e !

Si c’est mieux que rien, aucun système « anti oubli », quel qu’il soit, ne remplacera jamais la « procédure » en matière de sécurité d’accrochage.

Depuis des années on vous explique que ce mot désigne la manoeuvre intelligente, volontaire et systématisée consistant à vérifier ses accrochages avant de décoller, toujours de la même façon et dans le même sens, celui que vous voulez, par exemple :

  1. cuissarde G: OK,
  2. élévateur G: OK,
  3. cuissarde D: OK,
  4. Elevateur D: OK,
  5. Ventrale: OK,
  6. etc

Pour l’avoir oublié, un pilote parapente est à nouveau mort à Chamonix début septembre en ayant oublié de s’attacher.
Il avait décollé à 3800 m de l’Aiguille du midi.
Personne ne peut tenir bien longtemps pendu par les bras…

Quand cela sera-t-il enfin enseigné comme un fondamental en école ?

Noël Bertrand.


Suite à la parution de ce Flash info

, nous avons recu de nombreuses réactions et conseils.

Nous avons créé un article sécurité qui les regroupera au fur et à mesure de leur arrivée:

http://www.ffvl.fr/FFVL/Commission_securite/documents/?doc=296

Merci à tous ceux qui nous soutiennent et nous font des commentaires constructifs.

Accidents Février-Mars 2004

Age
Sexe
Fréquence de vol
contexte
Identification du problème
Conséquences
Type de pratique
phase de vol
matériel utilisé
Marque Aile
Modèle Aile
Activité
49 H Week-end Sortie en groupe (club) Fermeture percussion DC sur site en vol Solo Fire bird Grid DHV 1-2
PP
39 H Week-end Individuel collision en vol matériel sur site en vol Solo Apco Allegra DHV 1-2
PP
28 H Week-end Individuel retour à la pente en vol vertèbres , genou sur site en vol Solo Trekking Urraco Performance
PP
40 H Week-end Biplace Bi à skis, col pas passé matériel Vol à skis atterrissage Biplace Windtech tucan DHV BI 1-2
PP
33 F Saisonnière Ecole vol à ski, col pas passé Genou Vol à skis vol Solo Windtech Tonic DHV 1
PP
42 F Week-end Individuel fermeture percussion vertèbres, bassin, genou sur site vol Solo Ozone Vibe DHV 1-2
PP
  H     déco raté Double entorse cheville + fracture péronné   décollage Solo    
PP
19 H Week-end Sortie en groupe (club) pilotage, météo forte fémur En cross vol Solo Edel Acc (?)
PP
31 H Week-end Sortie en groupe (club) décrochage vertèbres en cross atterrissage Solo Windtech Serak DHV 1-2
PP
30 H Quotidienne Individuel Atterro sur autre aile matériel sur site atterrissage Solo Advance Sigma 5 DHV 2
PP
38 H Week-end Sortie en groupe (club) Atterro sur auto matériel sur site finale, atterrissage Solo Ozone Electron DHV 1
PP
47 H Mensuelle Sortie en groupe (club) Aterro fort Cheville, péroné sur site atterrisage Solo Gradien Golden DHV 1-2
PP
  H   Biplace   Cheville pour passagère   Atterrissage Biplace    
PP
64 H       DC     Solo    
PP
42 H Week-end Individuel déco dans aile du voisin matériel Sur site décollage Solo Advance Epsilon 4 DHV 1-2
PP
45 H Quotidienne Biplace course élan insiffusante Bi Cheville passagère, tassement pilote sur site atterrissage Biplace Firebird Monster BI DHV 2
PP
49 H Quotidienne Individuel déco sous le vent DC   décollage Solo Nervures Lothse Performance
PP
79 H Quotidienne Individuel Atterro conditions fortes face, vertèbres, épaule, main sur site approche Solo Aerodyne Yogi standard
PP
53 H Week-end Individuel atterro dans ligne genou et matos sur site finale, atterrissage Solo Flying Planet Spirit DHV 1-2
PP

ANALYSE VOL LIBRE:

Du 4 février au 15 mars 2004, 19 accidents, uniquement parapente, 2 féminines et 19 hommes. Age moyen 42 ans, taille moyenne 1.79 m.

  • Déjà 3 décès dont un en Afrique du Sud et un à Dumbéa, Nouvelle Calédonie.
  • Ce sont principalement des pilotes expérimentés qui sont concernés, 13 sur 19 pratiquant depuis plus de 5 ans et 12 sur 19 étant au moins brevetés sinon compétiteurs ou qualifiés bi! Ils sont égalmen(t 18 sur 19 à être licenciés "volants" dont 3 bi. Une seule élève. Le début de saison touche surtout ceux, non débutants, qui reprennent le vol sur les sites du Sud, le splus fréquentés en début de saison.
  • Plus de la moitié (10 sur 19) ont une pratique de Week-end et 4 sur 19 une pratique qutidienne! Ce sont donc des pilotes qui volent très régulièrement. Ceci est corrélé avec les conditions aérologiques souvent notées "thermiques" et vent compris entre 16 et 30 km/h (fort). Et on peut se demander tout de même ce que faisait un pilote en vol avec une Yogi, aile école, dans des conditions de 16 à 30 km/h forcissantes (frontale en approche)? C'est confirmé également par 6 accidents en vol sur 19. Les autres sont en phase d'apporche/atterrissage pour 50% (9 sur 19) et 3 en phase de décollage.
  • Mais 9 accidents surviennent aussi par vent de moins de 15 km/h, conditions "normales du vol libre, également en conditions thermiques.
  • A noter deux vols à skis qui ne passent pas un col et sont obligés de poser dans la pente, ceci étant suivi de glissade incontrôlée avec le parapente...
  • Les autres vols sont sur site et seulement deux accidents en cross.
  • 3 DC, 11 conséquences physiques et 5 matos uniquement
  • Il y a 3 accidents en bi et 1 bi pro volant sans parachute! En cas de plainte il ne faudra pas tomber sur un juge tâtillon...
  • Un pilote décédé est donné pour voler sans parachute également ce qui nous étonne (pilote connu et compétiteur)
  • 15 des 19 avaient un parachute qui n'a été utilisé par personne.
  • La pratique individuelle (8 sur 19) reste statistiquement plus risquée que celle en club (5 sur 19). Pourtant un des DCD volait en club.
  • A noter qu'un pilote a fini par décrocher et percuter alors qu'il agitait son bord de fuite aux freins pour casser sa finesse...
  • Les aile sutilisées sont en majorité DHV 1, 1-2 ou standard ( 11 sur 19) Biplaces compris, ce qui ne fait que refléter la réalité du marché. Les décès concernent une DHV 1-2, une aile performance et une aile compétition

Conclusion:

  1. L'expérience ne met personne à l'abri de l'accident
  2. Attention aux conditions printanières de la reprise
  3. Volez plutôt en club
  4. Ne décollez ni ne volez sous le vent (un DC)

Hauteur du Secours : Attention

Suite a des échanges avec un pilote qui avait constaté que son secours - contrairement à ce qui est recommandé - se déployait "au-dessus" de sa voile (pourtant de marque identique), la CITS fait le rappel suivant:

Comme Olivier Faure l'explique dans son excellent manuel "Le Parachute de secours en parapente" p.7 (que nous avons mis en ligne ICI):

" (...) Le parachute de secours doit être compatible avec l’aile en termes de longueurs respectives des cônes de suspentage :

Le parachute doit se déployer plus bas que le bord d’attaque du parapente.

Dans le cas contraire, il peut se retrouver dans la dépression d’extrados de l’aile et ne pas s’ouvrir.
La hauteur du cône du secours doit donc être inférieure à celle du parapente.

Pour vérifier cela, il faut comparer :

La hauteur du suspentage du parapente (HParapente
, mesurée depuis la base des élévateurs jusqu’aux points d’ancrage sur l’aile des suspentes A centrales).
  • La somme de la hauteur du suspentage du parachute (HSecours, mesurée depuis la base des élévateurs jusqu’aux points d’ancrage des suspentes sur le bord d’attaque de la coupole) et de la distance D_Ancrages qui sépare sur la sellette les ancrages du parapente de ceux du parachute.
  • (...)"

    La CITS précise en outre que:

    • Il serait bon que les constructeurs, lorsqu'il fabriquent un parachute de secours, s'attachent à concevoir un produit au-moins compatible avec leurs voiles, ou alors de bien préciser le risque d'incompatibilité entre tel secours et telle voile.
    • Par contre, le secours ne pouvant pas être homologué en l'essayant avec tous les modèles de voiles et de sellettes, c'est au pilote de s'assurer qu'il est compatible avec son matériel, ou de préférence de demander à son revendeur de le faire.
    • Nous invitons enfin les constructeurs à donner clairement dans leurs manuels les dimensions nécessaires pour faire le calcul ci-dessus, que ça soit pour une aile, un parachute ou une sellette. Ceci en invitant l'acheteur à faire ou faire faire la vérification.

    Bons vols!

     

    Pb largueurs FreeX Control

    Emis par le DHV:

    Deux cas de blocage du système de largage en treuillé ont été constatés avec le système FreeX Control (DHV 06-0027-98).

    En fait, lorsque la goupille de largage est trop enfoncée, le cable peut venir se coincer entre la gaine et la goupille du largueur (voir photo ci-dessous).

    De plus, la goupille ne doit normalement pouvoir être enfoncée si profondément. Le cable doit toujours accrocher la goupille et non la gaine plastique. Ceci peut se produire notamment quand le plastique se rétracte.

    Les largueurs endommagés ou présentant les risques décrits ci-dessus doivent être réparés.

    Ces problèmes avaient déjà été décrits dans un message du DHV du 16/09/1999.

    Contactez votre revendeur FreeX pour réparation.

    Visite papale: Zones de vol interdites

    Message reçu de Philippe Flament, Responsable FFVL Espace Aérien:

    "(...)

    Pour assurer la sécurité de la visite du pape, l'Armée de l'Air a décrété une interdiction de vol sur le secteur de Lourdes.
     Ci-joint le document officiel (Cliquer ici pdf 153ko).
     
    En résumé, les vallées pyrénéennes voisines de Lourdes sont interdites de vol le week-end du 14 et 15 août.
     (...)"
     
    Merci de consulter le document joint pour voir les zones interdites, et de les respecter!
     
    La FFVL n'a pas été consultée pour mettre en place ces interdictions, imaginez alors l'impact qu'aurait un incident nous mettant en cause pour les manifestations futures!

    Sellette Sol CX: Pb extraction secours

    Information reçue d'Arnaud Caron, importateur SOL:

    "Bonjour,

    Il a été constaté qu'avec la nouvelle sellette SOL CX certains parachutes de secours volumineux ne sortent pas du conteneur en tiroir.
    Il n'existe aucun problème avec la majorité des parachutes de secours distribuée de type Pull Down Apex simple coupole.
    De part leur épaisseur les secours de type Voblon ou Pillow ne sont pas compatibles avec le conteneur de cette sellette.

    De même le lest situé sous l'assise de la sellette est prévu pour un maximum de 6 litres. Il est impératif de ne pas dépasser ce volume d'eau pour ne pas gêner l'extraction du secours.

    Lors de l'achat d'une nouvelle sellette ou d'un nouveau secours il est nécessaire de faire des tests d'extraction sur un portique pour vérifier la bonne adéquation sellette/secours.

    Pour des informations complémentaires contactez ALTIMO ou votre revendeur.

    Arnaud CARON

    ALTIMO s.a.r.l. (Importateur SOL)
    29, rue du Jourdil
    F-74960 Cran Gevrier
    Tel/Fax : +33 (0)4 50 57 83 21
    E-mail : info@altimo.fr
    www.altimo.fr
    "

    Tour de France 2004: Attention aux hélicos

    Bonjour,
    Une information liée au tour de France est présente sur le site FFVL:

    Lien: http://www.ffvl.fr/FFVL/Helico.html
    Merci de la consulter avant d'aller voler!
    Syndiquer le contenu