Parapente

CLEY 2005: Nouveau Reglement

Le Challenge CLEY évolue vers plus de médiatisation pour drainer plus de participations et accompagner plus de projets
 
A ce jour, la dotation 2005 est constituée par les huit entreprises qui soutiennent cette année le Challenge CLEY, par ordre alphabétique :
 
AIR BULLE,  ALTIMO,  BIO AIR TECHNOLOGIES, ITV, NERVURES, NOVA FRANCE, SURFAIR et VLD
 
La remise des prix se déroulera fin septembre lors de la prochaine Coupe ICARE
 
Cette décision a imposé la révision du règlement du concours : la date limite de réception des dossiers de candidature est avancée au 15 août de l'année en cours afin de permettre au jury d'analyser ces dossiers et de délibérer dans la sérénité qui s'impose.
 
 
Pour toute information: paul.pujol@free.fr ou paul.pujol@serleg.com

Vol sous la pluie: Non!

Deux élèves, un père et son fils, ont a nouveau été accidentés lors d’un vol sous la pluie sur le site de St Hilaire. « A nouveau » car ce type d’accident est connu, totalement évitable.

Il ne s’agissait pas d’ailes anciennes ou élimées mais de matériel récent en bon état.

L’eau qui ruisselle sur un profil en détériore l’état de surface. En parapente il s’alourdit, s’épaissit, perd la forme initiale choisie par le concepteur, ses propriétés et qualités de vol, le tout pouvant rendre l’aile difficilement pilotable, allant jusqu’à la phase parachutale voire au décrochage.

Ces phénomènes de dégradation sont largement connus dans nos activités parapente, delta, mais aussi en vol à voile et autres.

Dans tous les cas on ne devrait pas décoller en vol libre sous la pluie.

Si une averse imprévue se produit au cours d’un vol, on ne touche plus aux freins et on se contente de piloter à la sellette avec pour objectif de garder de la vitesse. Une démarche active et subtile pas nécessairement à la portée d’un élève en formation.

En delta ou rigide une action préventive bien connue des Anglais, consiste à passer du Rainix ou équivalent, voire du simple liquide vaisselle, sur le bord d'attaque avant les longs circuits durant lesquels une pluie occasionnelle peut se rencontrer. Ces produits ont la propriété de fractionner les gouttes ou de les faire fuser ce qui perturbe moins l'état du profil.

Par ailleurs on se demande encore pourquoi des élèves ont été envoyés en grand vol  sous la pluie. Les risques d’une activité comme la nôtre se gèrent parfaitement. Il nous semble inutile d’en rajouter quelles que soient les contraintes économiques ou réalités de terrain qui ne vaudront jamais le moindre os cassé.

Millau: 1ere Campagne 2005 Drones

INFO TRES IMPORTANTE POUR TOUS LES LIBERISTES.
1ère Campagne 2005 pour les Drones secteur MILLAU.

L'exercice militaire GERONIMO 2005/1 qui consiste à faire voler des Drones (avions sans pilote) sur le secteur des Grands Causses (Millau : Aveyron, Lozère) aura lieu du Lundi 18 AVRIL  8h00 au Mercredi 20 AVRIL 24h00.
Pendant cette période, toute pénétration à l'intérieur du polygone d'activité (voir carte jointe) est strictement interdite à tout aéronef.

L'appareil utilisé pour ces manœuvres est le Drone CL 289, Longueur 3 m, 250 kg, Vitesse 740 km/h.

Il est très important de respecter cette interdiction pour les raisons évidentes de danger et pour la pérennité de nos sites et de notre activité.
Cette info doit être diffusée par les clubs à tous les pilotes et une carte du polygone d'activité doit être affichée sur les sites limitrophes.
Ci-joint carte du polygone d'activité interdit de pénétration à toute altitude.
 
Alain MARTY
Chargé de mission Espace aérien pour le CDVL Aveyron
alain.marty@freesbee.fr

Accidentologie: Bilan 2004

CHIFFRES FFVL

2003
2004
Evolution 03/04
POPULATION FFVL delta et para
Elèves 12425 10459 -15%
Volants 13648 12678 -7%
Volants bi associatif 1856 1840 -1%
Volants bi professionnel 108 98 -9.80%
Volants BEES 311 318 hausse 3%
Volants élèves BEES 69 80 hausse 15%
 
ETUDE ACCIDENTS Delta et para
Total tous accidents déclarés/% des licenciés 565 (1,98%) 398 (1,56%)

- dont RC (Matériel et corporel)

164 91

- dont Décès parapente

6 (0.038%) 12 (0.047%)

- dont Décès delta

3
Accidents élèves école 197 (1.3%) 125 (1.19%)
Accidents < d'un an pratique 90 (0.72%) 65 (0.62)%
Accidents volants 266 (1,9%) 241 (2.3%)
Accidents biplace Associatif 19 (1%) 16 (0.86%)
Accidents bi pro 7 (6.48%) 7 (7.14%)
Accidents volants BEES 10 (3,2%) 13 (4,08%)
Accidents élèves BEES 1 (1.4%) 3 (3,75%)
Total tous accidents Biplace 41 49 hausse 20%
Total biplace corporel 38 40
       
Accidents pratique Individuelle 170 (1.24%) 160 (1.26%) Stable
     
Accidents corporels en compétition 11 14
RC en compétition 5 2
Décès en compétition 1 1
Total compétition 17 (0.97%) 17 (1.13%)
     
ACCIDENTS DELTA (détaillé) 30 21
Décès 3 0
RC matériel 6 5
RC Corporel 6 1
Corporel non RC 15 15
TYPE PRATIQUE ACCIDENTS DELTA
Biplace 3 ( sur 30) 1 (sur 21)
Ecole 2 (sur 30) 4 (sur 21)
Individuelle et groupe 25 (sur 30) 14 (sur 21)
Compétition 2 (sur 21)

ANALYSE VOL LIBRE

Accidents biplace
On note  20 % d’augmentation du nombre d’accidents en biplace sur une baisse de 8% de pratiquants. Dans l’ensemble les accidents se sont produits au décollage et à l’atterrissage.

Il semble que la pratique du biplace se fasse dans des conditions souvent aux limites avec des matériels qui s’apparentent de plus en plus à des parapentes de performance dans leur comportement (fermetures asymétriques , frontales , décrochages, etc).

Les passagers paient un lourd tribut (membres inférieurs principalement ) à des décollages en sous vitesse, des atterrissages en conditions turbulentes,ainsi qu’à des mauvaises réceptions suite à de fréquents mauvais arrondis.

Les briefings des passagers sont il suffisants ? ( Ne pas s’asseoir avant d’être en vol , assurer une vraie course d’envol , d’atterrissage etc … ) La météo est elle assez prise en compte ? (décrochages et poser fort dus au gradient ).

Accidents avec possibilité de problèmes matériel
Il y a quelques années nous constations une diminution des accidents en vol.

C’est dans la recrudescence des fermetures asymétriques , frontales et augmentation des décrochage qu’il faut s’interroger sur le niveau des matériels , ou sur l’insuffisance de formation des pilotes ayant accès a ces matériels .

Sous prétexte d’un niveau de sécurité passive soit disant plus élevé

  • Les pilotes ne repoussent-t-ils pas les limites raisonnables du vol ?
  • Les voiles ne présente t elles pas ce niveau de  sécurité annoncé ?

Les principales causes de l’accidentologie

60 sur mauvaise réception à l’arrivée
54 collisions diverses autres
11 collisions entre aéronefs
45 accidents pendant la course d’envol
38 décrochages
36 retours a la pente au décollage
25 fermetures asymétriques
7 autorotations dues aux fermetures
16 accidents au gonflage de l’aile
15 fermetures frontales
9 déclarés sur gradient
8 sur phase parachutale
7 vrilles en finale
7 hors terrain
4 sur problèmes dus à la prévol

Analyse globale en parapente

  • Il apparaît que les élèves et pilotes ont une condition physique probablement médiocre et une mauvaise tonicité . Cela entraîne des chutes lors de la course et des lésions sur mauvaise réception lors de l’atterrissage. Cela aussi bien en solo qu'en biplace passager .
    les collisions entre aéronefs sont en très forte augmentation. Cela peut provenir d’une surcharge de sites ou d’une mauvaise gestion des priorités …
  • les collisions avec des lignes électriques , véhicules , maisons , parapentes en cours de pliage , arbres qui bordent l’atterrissage etc… sont très nombreuses et entraînent des déclarations RC qui peuvent devenir coûteuses pour l’ensemble de l’activité.
  • Les voiles actuelles ne préviennent pas le décrochage. Les pilotes sont surpris par leur décrochage en masse et brutal, en finale , en soaring et en repose au sommet. On note également de nombreux décrochages dus au gradient. Les pilotes connaissent-ils les consignes de prise de vitesse minimale avant un posé ? sont-ils conscient d’être en  limite décrochage en finale ?
  • Nombreux retours à la pente au décollage. Le pilote s’assoit ou se trouve assis trop tôt. Problèmes de matériel ou d’éducation ? 
  • Nombreux accidents graves entraînés par des fermetures asymétriques et frontales suivies de surpilotage. Éducation ou problème matériel récurent (voir décrochage)?
  • 7 vrilles: le problème du décrochage se représente avec sa version asymétrique …
  • 4 dus à une mauvaise prévol.

Analyse globale en delta

  • 3 accidents au décollage
  • 12 accidents à l’atterrissage: problèmes de poussé mal géré et de collisions ( 3) avec les obstacles entourant l’atterrissage. Deux tumblings et plusieurs décrochages (3)
    Les machines sont elles plus difficiles à poser que par le passé ?
    Les pilotes utilisant des rigides sont-ils conscients des vitesses de dcrochage plus élevées…

Accidents Janvier-Fevrier 2005

DONNEES FFVL:

Age
Sexe
Expérience
Fréquence de vol
contexte
Identification du problème
Causes
Conséquences
conditions aérologiques
matériel utilisé
Protection
30 H + 5 ans Mensuelle Individuel Vol FERMETURE ASSYMETRIQUE PRES DU SOL DIVERSES FRACTURES VENT < 15 KM/H - TURBULENCES Solo Mousse Bag
71 H + 5 ans Week-end Individuel déco GONFLAGE, RAFALE, IMPACT SUR DEUX VOITURES Matos VENT DE 16 A 30 KM/H Solo Autre
38 H + 5 ans Quotidienne Biplace déco DECOLLAGE SUR LES SUSPENTES DU TIERS Matos   Solo  
32 H + 5 ans Quotidienne Individuel Atterrissage ATTERRISSAGE SUR UNE VOILE EN PLEIN GONFLAGE Matos VENT DE 16 A 30 KM/H Solo Mousse Bag
54 H - 2 ans Week-end Ecole Atterissage MAUVAISE RECEPTION LORS DE L'ATTERRISSAGE ENTORSE CHEVILLE VENT < 15 KM/H Solo Air Bag
32 H - 5 ans Week-end Sortie en groupe (club) vol FERMETURE ASSYMETRIQUE - RETOUR A LA PENTE LOMBAIRES - FRACTURES VENT DE 16 A 30 KM/H Solo Mousse Bag
30 H + 5 ans Quotidienne Ecole atterrissage ATTERRISSAGE - TURBULENCES - IMPACT VOITURE Matos VENT < 15 KM/H Solo Mousse Bag
24 F + 5 ans Week-end Sortie en groupe (club) Atterrissage ATTERRISSAGE - ARBRES HEMATOME ŒIL + NEZ   Solo Mousse Bag
19 H - 5 ans Quotidienne Individuel vol IMPACT AVEC UN PILOTE matos   Solo Mousse Bag
53 H - 1 an Quotidienne Ecole Atterrissage ATTERRISSAGE, FREINAGE DYSSYMETRIQUE - IMPACT FRACTURE RADIUS - CUBITUS VENT < 15 KM/H Solo Air Bag
26 H + 5 ans Quotidienne Biplace decollage DECOLLAGE A SKI CHUTE POUR LE PILOTE FRACTURE GENOU VENT < 15 KM/H Biplace Mousse Bag
20 H - 5 ans Quotidienne Individuel Atterrissage Atterrissage sur cheville ENTORSE CHEVILLE VENT < 15 KM/H Solo Mousse Bag
29 H + 5 ans Week-end Individuel Atterrissage LIGNE ELECTRIQUE FRACTURE BASSIN + HANCHE VENT DE 16 A 30 KM/H Solo Mousse Bag

 

ANALYSE VOL LIBRE:

13 accidents, parapente uniquement, dans cette série dont 2 sur accidents encore sur 2004, 12 hommes, 1 femme, 12 solo, 1 biplace
Donc 11 accidents déjà pour 2005 au 15 février.

Moyenne d'âge de 35 ans, 75.1 kg de poids moyen, 1,78 de taille moyenne,
8/13 (61%) plus de 5 ans de pratique (expérimentés) , le reste ayant moins de 5 ans de pratique, dont 1< 1 an (élève année) et un <2 ans (élève année).

12 sur 13 (92%) ont une pratique très régulière, quotidienne ou WE et 1 une pratique Mensuelle.
9/13 sont brevetés (69%) dont 3 BEES et deux QBI

11 pratiquaient sur site, en soaring ou à ski (84%), 1 en cross, 1 en thermique

3 étaient dans le cadre d'une école, 6 en individuel, 2 en bi (incohérence avec les tupes d'aile solo ou bi, errreur de saisie?), 2 en club

Type d'accident: Séquence atterrissage 7, Gonflage/décollage , 3 en vol (fermeture, collision).

Conséquences: Dégâts matériels 4/13, physiques 10/13

Météo: 6 avec vent < 15 km/h (standard vol libre), 4 cas avec 16/30 km/h, 3 NR (non répertorié)

9 sur 13 (69%) portaient un secours et personne ne l'a utilisé.
Protections: 9 mousse bag, 2 airbag, 1 "autre", 1 NR. Donc 92% des pilotes ont une protection dorsale

Les constantes habituelles se retrouvent:

  • Majorité d'hommes (logique vu la pratique)
  • Pas de protection anti accident du fait de l'expérience, du brevet ou pas, de la pratique régulière.
  • La moitié des accidents se produisent dans des conditions "normales" du vol libre

Parapente NOVA Syntax

Tout arrive dans la vie ! et pas toujours les meilleures choses...
Le Président du Centre Ecole de parachutisme de Picardie et sa famille ont été victimes dans la nuit du 22 au 23 mars d'un "Home Jacking" avec vol de beaucoup d'objets et d'un véhicule.

Parmi ces objets volés il y avait aussi Un sac de vol comprenant :
- Un parapente complet avec :
     - voile principale de marque NOVA type SYNTAX taille L (27 m2) N° de série : 29413 ref couleur: royal/03
      couleurs : bleu blanc rouge. Il n'y a qu'une seule voile de cette référence dans ce coloris et taille en France après enquête auprès de NOVA France. Voir photo.
- une sellette rouge de marque Supair type Access avec parachute de secours Supair L blanc . Voir photo.
- sangles et boucles mouquetons divers
- un Vario altimètre de marque Brauninger type IQ Comfort
- une radio avec micro de marque Kenwood type THK2
- un GPS de marque CARMIN type 12
- un casque de vol ouvert en carbone .Voir photo. (marquage au nom de Laurent Simon Groupe sanguin et numéro de Sécurité Sociale)
- un casque de vol intégral en carbone  (marquage au nom de Laurent Simon Groupe sanguin et numéro de Sécurité Sociale)
- un appareil photo numérique pocket de marque CANON type Digital IXUS500
- une combinaison de vol noir goretex de marque SUPAIR
- lunettes de soleil marque Oakley type frogskin black
- une lampe de poche Maglihgt
- montre Alti vario type SILVA ALTA
- une paire de gants de vol en polair
- une paire de gants de vol goretex
- un set de secour
- un set de survie
- Blouson Quechua novadry brodé aux couleurs du CERPP Voir photo.
Toutes personnes ayant vu ces matériels sur une site seraient très sympa de le signaler à la Brigade Gendarmerie de Liesse ( 02) Tel: 03/23/22/55/17
Mail au Président :paralaon@aol.com
Tel : 06/08/09/84/73

Conteneurs secours Firebird RS2

Publié au DHV:

Parachute de secours RS 2 DHV GS-02-0032-91 :

Suite à plusieurs problèmes d'arrachement de poignée sur les conteneurs secours RS2 Firebird, le DHV et Firebird ont décidé:

Il est impératif de controller les conteneurs de ce type de secours.

S'il n'y a pas de patch de renfort à l'intérieur du conteneur au niveau de l'accroche poignée, le conteneur doit être remplacé.

Accroche poignée:

Patch de renfort interne:


 

Maillons aluminium automatiques Parafly

LE DHV A EMIS LA CONSIGNE SUIVANTE:

Suite à plusieurs ruptures de maillons aluminium Parafly Automatic d'Austrialpin en 2003 et 2004, le DHV a demandé à Austrialpin de faire des tests de vieillissement sous vibrations.

Ces tests n'ayant pas été effectués au 1er Mars 2005, le DHV demande à ce qu'ils ne soient plus utilisés par les pilotes.

Klaus Tänzler
Directeur

Volee: APCO Keara ROU795040

bonjour

je vous préviens du vol de mon parapente le 23 janvier (dimanche) a clermont-ferrand, il s'agit d'un APCO KEARA XS ref: 1062 KEA XS n° de série ROU795040, il est rouge sur l'extrados et blanc sur l'intrados et en tres bon état.

Ma sellette sup'air bleu et noir (pas toute jeune et usé sur le dessous) a été volé avec ainsi qu'une combinaison noir sup'air neuve et un vario av pilot bleu ( + des gants rossignols, un bonnet, une écharpe rouge, deux accélérateurs un souple, et un rigide avec une barre en alu) le sac dans lequel étaient toutes ces affaires est gris et noir de la marque APCO

si jamais vous apercevez ces affaires merci de me contacter au 06.21.73.92.00 a toute heure

et n'hésitez pas a faire circuler ce message

merci d'avance

Gildas EPAUD

Syndiquer le contenu