Skip to Content

Parapente

brochure mont blanc

Recu de Sandie Cochepain:
 
La brochure "Voler au pays du Mont Blanc" décrit l'ensemble des sites FFVL de la région du Mont Blanc ainsi que les zones réglementées, et donne des informations sur l'aérologie etc...
 
La nouvelle édition vient de sortir, elle est disponible auprès des clubs , des offices du tourisme, de l'Office de haute montagne, et des écoles de vol libre du Pays du Mont Blanc.
 
Elle est gratuite et peut être envoyée à qui en fait la demande en échange d'une grande enveloppe timbrée à 0.80 €:
Club des Gratte Ciel
55 chemin de Gourgnes
74400 Chamonix
Il sera également possible de la télécharger, sous quinzaine, sur le site du club : www.lesgratteciel.org
 
Merci
 
Sandie Cochepain
Pour les Gratte Ciel

Alerte suspentes biplaces TUCAN

COMMUNIQUE SECURITE
Biplace Windtech Tucan
Parution presse

Suite à un doute sur le vieillissement des suspentes Cousin 1,1mm utilisées sur le biplace Windtech Tucan, et bien qu'aucun incident ne soit intervenu, nous demandons à tous les utilisateurs de bien vouloir faire contrôler la résistance de cette partie du suspentage.


Par mesure de prévention Aérial, importateur de la marque pour la France, proposera un prix préférentiel à tous ceux qui doivent procéder au renouvellement de celui-ci.

Sportivement

Olivier Blachère
Moniteur d'état Parapente
Instructeur Paramoteur

Importateur Windtech France
Aérial
Le Désen
84240 LaMotte D'Aigues
aerial@free.fr
Tél : 04 90 07 72 72


SAV Windtech France
Rip'Air
Bertrand Madalena
ZA de Perroix
74290 TALLOIRES
ripair@ripair.com
Tél : 04 50 64 41 02

CLEY 2005 - Appel pour la categorie Lecons d'Experience

Recu de Paul Pujol

Alors que les premiers dossiers de candidature sont en cours de collecte,

le jury du Challenge CLEY a le sentiment que des candidatures intéressantes avortent faute de confiance ou par manque d'identité.

L'histoire des techniques et des sociétés montre qu'il y a au moins autant à apprendre des erreurs et des problèmes rencontrés que des projets pavés de succès ornant les frontispices : leurs enseignements nous évitent de reproduire les erreurs commises et, souvent, de prévenir bonne part de celles à venir.

Si être mûr dans sa pratique est être responsable des choix et des actes qui la détermine, y faire preuve de sagesse c'est savoir aussi apprendre des erreurs des autres.

Cette attitude est identifiée à l'essence de la démarche sécuritaire collective qu'il convient de mener pour le bénéfice de tous et que le Challenge CLEY se propose précisemment d'encourager.

Le jury du Challenge CLEY invite donc toute personne susceptible de lui soumettre un témoignage accompagné d'une réflexion construite et argumentée, sur un ou des problèmes de sécurité concrets liés à des activités d'enseignement, à des animations, dans le cadre d'activités associatives, individuelles ou professionnelles liées au vol libre, à lui transmettre un dossier.

Ce dossier peut être un simple document de quelques pages synthétisant cette réflexion en mettant en exergue les difficultés rencontrées, les solutions proposées et, le cas échéant, les résultats obtenus.

Dans l'appréciation de ces communications pourront être particulièrement remarqués : l'habileté à éduquer par les leçons tirées de l'expérience, l'aspect innovant des solutions proposées, les points de vue originaux, la qualité de la présentation.

Il est rappelé que ces dossiers de candidatures doivent obligatoirement être réceptionnés avant le 15 août de l'année en cours afin de permettre au jury de délibérer avant la remise des prix qui doit avoir lieu fin septembre lors de la Coupe ICARE.


Pour le Jury

Paul PUJOL

Animateur/Régulateur du Challenge CLEY
Tél. (direct HB ) : 05.62.71.82.61
Messagerie : paul.pujol@serleg-bts.net ou paul.pujol@free.fr

Accidents Avril-Mai 2005

DONNEES FFVL:

Age
Sexe
Expérience
Fréquence de vol
Causes
Conséquences
conditions aérologiques
Modèle Aile
Protection
RC C DC Matériel
Activité
29 H - 5 ans Week-end Collision à L'ATTERRISSAGE DECHIRURE DE LA VOILE 16 A 30 KM/H ASTAIR Standard Mousse Bag RC PP
23 H + 5 ans Week-end FERMETURE ASSYMETRIQUE - IMPACT AU SOL TASSEMENT ET FRACTURE DES LOMBAIRES > 35 KM/H POLARIS Standard Mousse Bag C PP
19 H - 2 ans Saisonnière PHASE PARACHUTALE pluie FRACTURE LOMBAIRES     Mousse Bag C PP
39 H - 2 ans Saisonnière PHASE PARACHUTALE pluie LUXATION DU COUDE < 15 KM/H   Mousse Bag C PP
25 H + 5 ans Quotidienne GONFLAGE vent fort IMPACT SUR LE PARE BRISE DU VEHICULE > 35 KM/H DUNE perf Mousse Bag RC PP
28 H - 1 an Saisonnière SOUS LE VENT, UNE LIGNE EDF   16 A 30 KM/H ALPHA 3 DHV 1 Mousse Bag RC PP
47 h + 5 ans Week-end PROBLEME MOTEUR FRACTURE CUBITUS       C PP
27 F + 5 ans Week-end RETOUR A LA PENTE DIVERSES FRACTURES   PHORUS DHV 1 Air Bag C PP
44 H - 5 ans Saisonnière RAFALE, IMPACT FRACTURE TIBIA - PERONE - CHEVILLE < 15 KM/H MOJO DHV 1 Air Bag C PP
39 H - 5 ans Quotidienne CASCADE D'INCIDENTS FRACTURE TIBIA - CHEVILLE   EPSILON DHV 1-2 Mousse Bag C PP
33 H   Saisonnière   DECES       DC D
48 H - 5 ans Saisonnière VIRAGE BRUTAL IMPACT FRACTURE TIBIA - PERONE < 15 KM/H P25 DHV 1 Mousse Bag C PP
51 H + 5 ans Quotidienne VENT fort RETOUR A LA PENTE FRACTURES 16 A 30 KM/H     C PP

 

ANALYSE VOL LIBRE:

Du 6 avril au 3 mai, 13 accidents, 12 hommes, 1 femme, 54 depuis le début de l'année.

  • Un seul deltiste, un pilote de ligne de 33 ans qui volait d'ailleurs sans parachute de secours. Tous les accidentés volaient en solo.
  • Moyenne d'âge 35 ans soit nettement en-dessous des constats habituels autour de 40 ans avec corrélation sur la taille moyenne "jeune" de 1.79 m ce qui est supérieur à la moyenne des Français (1.76 m).
  • 7/13 ont une pratique régulière, week-end ou quotidienne et 6 une pratique seulement saisonnière.
    5 pratiquement depuis plus de 5 ans, Deux depuis moins de deux ans (élèves année) et un moins d'un an lors d'un vol sous la pluie.
  • 7/13 avaient un secours dont les 2 élèves/année accidentés, un père et son fils. Personne ne l'a utilisé.
  • A noter un accident en gonflages, matériel (percussion auto) avec 35 km/h.
    Sinon 5 accidents en phase atterrissage (approche ou finale) , 1 en vol, deux au décollage, le reste n'est pas référencé (NR)
  • 6/13 sont accidentés en pratique individuelle, 4 en école, 1 en compétition, 2 en sortie club
  • 1 accident fait suite à une panne moteur en paramoteur.
  • Certains accidents sont largement évitables: gonflages avec plus de 35 km/h de vent (1), vols sous la pluie (2), passage sous le vent d'un relief...
  • 5/13 sans compter les non rérencés sont victmes d'accidents dans des conditions de vent fortes entre 16 et 30 km/h dont 2 > 35 km/h...

Accidents Mars-Avril 2005

DONNEES FFVL:

Age
Sexe
Expérience
Fréquence de vol
Causes
Conséquences
conditions aérologiques
Modèle Aile
Protection
Activité
38 H + 5 ans Week-end collision en vol MATERIEL VENT < 15 KM/H   Mousse Bag PP
20 H - 5 ans Quotidienne gonflages MATERIEL VENT < 15 KM/H INTOX DHV 2 Mousse Bag PP
60 H - 5 ans Saisonnière hors terrain LOMBAIRES VENT 16 A 30 KM/H EPSILON DHV 1-2 Mousse Bag PP
31 H + 5 ans Quotidienne collision en vol TASSEMENT DORSALE VENT < 15 KM/H MAGIC 2-3 non PP
  H + 5 ans Week-end   DECES VENT < 15 KM/H TARGA Comp   PP
54 H - 5 ans Mensuelle collision au sol matériel VENT < 15 KM/H MOUNTAIN standard Air Bag PP
54 H + 5 ans Saisonnière fermeture FRACTURES VENT 16 A 30 KM/H PRESTA Air Bag PP
51 F - 5 ans Week-end vent arrière FRACTURES VENT < 15 KM/H MATRIX DHV 1-2 Mousse Bag PP
41 F + 5 ans Week-end glisse à la course FRACTURE CRANE VENT < 15 KM/H MAMBO delta   D
39 H - 2 ans Saisonnière surpilotage, vrille LOMBAIRES,COCCYX VENT < 15 KM/H SENTRA standard Mousse Bag PP
39 H - 1 an Week-end contrepente TIBIA ET PERONE VENT < 15 KM/H LIVE DHV 1-2 non PP
54 H + 5 ans Week-end atterro fort LOMBAIRES PASSAGERE THERMIQUES MOYENS PICK UP Bi Mousse Bag PP
58 H + 5 ans Week-end hors terrain MATERIEL VENT DE 16 A 30 KM/H   Air Bag PP
34 H + 5 ans Week-end décrochage FRACTURE LOMBAIRES VENT DE 16 A 30 KM/H ZOOM DHV 2   PP
25 H - 2 ans Saisonnière DECROCHAGE TRAUMATISME DORSAL VENT < 15 KM/H JUMBEE Standard Mousse Bag PP
48 H + 5 ans Week-end Fermeture POIGNET - TASSEMENT DORSALE VENT DE 16 A 30 KM/H - THERMIQUES FORTS TARGA Comp   PP
42 H + 5 ans Saisonnière FERMETURE DECES VENT DE 16 A 30 KM/H MENGO Perf   PP
  F - 5 ans Week-end POSE SUR aile matériel VENT DE 16 A 30 KM/H     PP
20 H - 2 ans Quotidienne hors terrain CONTUSION CEREBRALE au tiers VENT < 15 KM/H ALLEGRA Standard Air Bag PP
29 H - 1 an Quotidienne collision ligne HT matériel VENT < 15 KM/H MATRIX DHV 1-2 Mousse Bag PP

ANALYSE VOL LIBRE:

20 accidents, 1 en delta, 19 parapente dont deux décédés, 3 femmes, 17 hommes, uniquement dans cette série jusqu'au 5 avril, 41 depuis le début de l'année

  • Moyennes: d'âge 41 ans, de poids: 72.2 kg, de taille: 1.76 m
  • Expérience: 50% plus de 5ans d'expérience, 50% moins de 5 ans dont 3 < 2 ans et 2 < 1 an de pratique.
    La fréquence de pratique est élevée pour 14 (70%) , quotidienne ou Week-end et plus faible pour 30% (mensuelle ou saisonnière)
  • Les accidentés de début de saison sont massivement des licenciés "volants". 45% sont brevetés et 55% de ceux-là ont la qualif bi. Les autres n'ont pas de brevet ou cet item n'est pas référencé?
  • Un accident bi, atterro violent avec blessures à la passagère. Deux accidents ont lieu en école mais un seul avec un"élève".
  • 4 accidents (20%) ont lieu en compétition, dont un des décès, ce qui est nettement supérieur à la représentation statistique des compétiteurs dans la masse des pilotes. Début de saison? Manque d'entraînement? Conditions trop fortes?
  • Les types de vol sont pour 17 sur site ou en soaring, 1 en pente école, 2 en cross.
  • Les conditions de vent étaient "normales" dans 12 cas (< à 15 km/h) et fortes dans 8 cas (entre 16 et 30 km/h)
    55% des pilotes accidentés portaient un secours et 45 n'en portaient pas dont un des deux décédés alors qu'il aurait sans doute eu le temps de le mettre en oeuvre (fermeture en vol). Un seul l'a utilisé au décollage (?) et a eu une frature lombaire

Sur le plan général les constantes se confirment. La moyenne d'âge des accidentés est dans la moyenne d'âge des pratiquants. L'expérience, la fréquence de la pratique, l'item diplômes ou pas ne changent pas les faits et ne sont pas des éléments discriminants. L'atterrissage reste la phase la plus critique. On a ensuite les incidents en vol et la phase de gonflage/décollage. On pourrait s'interroger sur les accidents statistiquement surnuméraires en compétition ce mois-ci...

Redevance DGAC sur le vol libre!

N'hésitez pas à aller sur la page d'accueil FFVL, vous retrouverez les infos et la petition à remplir pour lutter contre cette proposition de redevance.

Tous les details sur http://www.ffvl.fr

Accidents Février-Mars 2005

DONNEES FFVL:

Age
Sexe
Expérience
Fréquence de vol
Causes
Conséquences
Type de pratique
conditions aérologiques
Modèle Aile
Protection
Activité
49 H + 5 ans Quotidienne ATTERRISSAGE ENTORSE PIED + CHEVILLE SUR SITE VENT < 15 KM/H QUARX DHV 2 Mousse Bag PP
38 H + 5 ans Quotidienne ATTERRISSAGE MATERIEL SUR SITE   DUNE perf non PP
55 H + 5 ans Week-end Vol LOMBAIRES Luxations SUR SITE VENT < 15 KM/H MAKALU DHV 1-2 Mousse Bag PP
32 H - 5 ans Week-end ATTERRISSAGE TASSEMENT LOMBAIRES EN THERMIQUE VENT 16 A 30 KM/H ATIS DHV 1-2 Mousse Bag PP
30 F - 5 ans Week-end VOL Frontale FRACTURE LOMBAIRES SUR SITE VENT < 15 KM/H VIBE DHV 1-2 Mousse Bag PP
41 H + 5 ans Quotidienne DECOLLAGE MATERIEL SUR SITE VENT < 15 KM/H SCENIC BI non PP
37 H + 5 ans Week-end DECOLLAGE MATERIEL SUR SITE VENT 16 A 30 KM/H OMEGA 6 DHV 2-3 Mousse Bag PP
45 H + 5 ans Quotidienne ATTERRISSAGE MATERIEL EN CROSS       PP

ANALYSE VOL LIBRE:

Cette série de février/mars , parapente uniquement, très courte à cause du temps exécrable, n'a aucune valeur statistique mais reste intéressante car les constantes restent assez nettes.

  • Nous avons 21 accidents FFVL depuis le 1er janvier.
  • Moyenne d'âge 41 ans, de poids 77.7 kg et de taille 1.76 m. 7 sur 8 portaient un secours et un l'a utilisé. (lombaires)
  • On trouve 7 hommes et une femme, tous des pilotes ayant plus de 2 ans d'expérience, 6 d'entre eux plus de 5 ans, et deux professsionnels BEES! Ils ont une pratique très régulière, 50% quotidienne et 5°% Week-end. IL n'y a aucun élève concerné mais un biplace et le reste en mono.
  • Deux mauvaises prévols (clef) entraînent un retour à la pente avec lombaires touchées et un matériel seulement.
  • 4 accidents d'atterrissage, 2 de décollage, 2 en vol
  • 2 en conditions fortes et 4 en conditions normales du parapente, 2 NR (non répertorié)
  • On notera qu'un pilote est tombé sur une ligne électrique et n'a pas grillé, ouf...

Lignes electriques : Attention!

Recu de RTE:

"Gestionnaire du réseau public de transport d'électricité en France, RTE garantit le bon fonctionnement du réseau Haute et Très Haute Tension, la fiabilité des ouvrages, leur intégration dans l'environnement et la sécurité des personnes et des biens.

Amateurs de sports et de loisirs en plein air, les courants vous portent, les vents vous emportent… et vous vous rapprochez de plus en plus de la ligne électrique.

Un deltaplane ou une montgolfière qui entre en contact avec des lignes, un ULM qui heurte un pylône, cela n'arrive pas qu'aux autres. Des vents défavorables ou une mauvaise maîtrise technique de l'appareil peuvent vous faire dériver.
Quelles soient des lignes à très haute tension ou des lignes de distribution, pour éviter tout risque d'accident, il suffit de rester à distance et de suivre quelques mesures de prévention simples.

Pour que vos loisirs riment toujours avec plaisir,

  • RTE fournit des cartes du réseau électrique aux fédérations.  Consultez les pour connaître les zones à risque.
  • Demandez conseil à votre club.
  • Vérifiez les vents.
  • Dans la mesure du possible, ne manœuvrez pas seul sous les lignes électriques, faites vous accompagner d'une personne qui vous alertera si vous vous approchez de trop près.
  • Ne tentez jamais de récupérer un objet accroché à une ligne

Cliquez ici pour télécharger la plaquette sur la signalisation (pdf 558ko)"


Cleanhunter 2005 : Info

Recu de Gerard Delacote:
 
 
Bonjour à tous,
La date de l'exercice annuel Clean Hunter n'est plus si lointaine (fin juin à début juillet) : je vous transmets les derniers éléments que m'a fait parvenir Michel Hirmke en poste à la DIRCAM. N'hésitez pas à faire circuler l'info dans vos ligues et à inciter les pilotes à aller au devant de l'information en fonction de leurs projets pendant cette période.
Très cordialement,
Gérard

Voici quelques éléments concernant l'exercice Clean Hunter.
 
Attention : ces éléments ne sont pas contractuels, seul le SUP AIP à paraître d'ici une quinzaine de jours et les NOTAMs, s'il y en a, feront foi.
 
Merci de prévenir les clubs concernés (ou ceux que j'ai pu oublier, ou dont je n'ai pas l'adresse, qu'ils m'excusent)
 
Michel

Et les 2 cartes: Est (jpg 150ko)  et Ouest (jpg 150ko)

 

Cohabitation Vol Libre / Monde rural

Suite aux problemes de pilotes ne respectant pas les sites, Paul Pujol réagit:

Le monde rural nous accueille.

Sachons mériter la bienveillance et le respect de gens pour lesquels cela a encore un sens.

Pour la majorité d'entre nous, sortis de l'atmosphère étriquée des villes, ce monde paraît ouvert.

Il n'en est rien : c'est au contraire un échiquier complexe géré avec beaucoup de soin, en particulier au printemps.

Les champs cultivés verdissent (un champ labouré en mai n'est pas un champ en friche mais un champ semé!), l'herbe dans les champs atteint progressivement sa taille critique avant la première fauche, toujours à la merci d'un orage violent, le bétail en stabulation passe d'un enclos à l'autre, guidé par de frêles clôtures électrifiées invisibles depuis le ciel.

A cette époque de l'année, il faut y redoubler de précautions, en particulier sur les sites où cohabitent activité agricole et vol libre, ce qui peut imposer des restrictions d'usage, mais aussi en vol de distance, lorsque la "vache" s'impose, respecter les cultures, poser loin des animaux, refermer toutes les clôtures ouvertes, s'extraire rapidement et avec un minimum de dégâts des champs et des cultures, saluer avec courtoisie les personnes rencontrées et rechercher impérativement le propriétaire en cas de problème pour proposer une indemnisation.

Cessons de nous déplacer comme des criquets !

Prenons systématiquement contact avec les clubs locaux et recherchons des informations récentes sur l'état des sites et de leur environnement avant de nous déplacer.

La meilleure façon de procéder est d'adhérer aux clubs gérant les sites que vous fréquentez régulièrement : soyez sûrs que ces quelques cotisations supplémentaires, qui ne sont qu'une goutte d'eau face au budget global de votre pratique, vous assureront une information régulière et soutiendront efficacement l'effort de vos représentants au contact des autorités locales et organes de tutelle.

Etre un bon pilote c'est tout autant savoir gérer sa pratique et son matériel que son environnement, météo, espaces aériens et riverains, et devenir ainsi le meilleur ambassadeur de sa passion !

Syndiquer le contenu