Recyclage du matériel de vol libre

Nous avons le plaisir de vous annoncer la création de la plate-forme FFVL des structures de réemploi-recyclage du matériel de vol libre sur le site web de la FFVL.

Cette plate-forme permettra la mise en relation des pilotes/kiteurs/lanceurs désireux de donner leur matériel obsolète à des structures qui réutilisent ces matériels pour en faire des sacs, des objets de décoration ou de bricolage, des jeux, etc. Ici, le terme de structure de réemploi-recyclage désigne toute association ou entreprise étant en capacité actuellement ou pouvant l'être dans le futur de pouvoir recycler ou réemployer du matériel de vol libre.

  1. Comment ça se passe ?

Nous créons une base de données des structures (privées ou associatives) qui sont en demande de ce type de matériel en France. Cette base de données sera accessible ici-même à tout licencié qui souhaite donner son matériel obsolète.

Le club est la clé de voûte du système. Nous sommes convaincus que le club (ou le CDVL ou l’école) est le mieux placé pour être l’acteur local du réemploi-recyclage et que ce rôle peut booster la dynamique associative, tout en veillant à ce que ça ne crée pas de surcoût ou de complication de la vie de club. Par son ancrage local, un club (ou CDVL ou école) peut identifier les opportunités et assurer un suivi des actions beaucoup plus efficacement qu’à l’échelle nationale.

Le club (le CDVL/l’école) sera :

  • l’interlocuteur des structures (associations ou entreprises) de réemploi-recyclage pour les faire inscrire dans la base données FFVL ;
  • le maillon entre le donneur de matériel et la structure de réemploi-recyclage.

Le pilote/kiteur/lanceur désireux de donner son matériel choisira le tandem « recycleur-club » le plus approprié (ex : qui peut récupérer ma vieille sellette dans le Gers ? quel club dois-je alors contacter ?). Le club définira avec la structure de réemploi-recyclage la procédure de transfert du matériel la plus appropriée.

La plate-forme a vocation à être ouverte à tous les types de matériel (voile, sellette, parachute, kite, cerf-volant, casque, radio …) et s’étoffera de façon progressive au cours du temps.

La FFVL complète ainsi le travail engagé dans le cadre du projet RE’FLY (recyclage par réintroduction de la matière pour fabrication d’un nouveau produit), mené avec des partenaires industriels, le plasturgiste Cycl’Add d’une part, les sociétés Sup’Air et Porcher, fabricants de parapente et de tissu d’autre part, et les fédérations FFVL/DHV/FFSVL.

Cette plate-forme des structures de réemploi-recyclage du matériel de vol libre obsolète répond à l’aspiration de nombreux licenciés FFVL à un comportement durable (elle est aussi dans l’esprit de la loi du 10 février 2020 qui encourage les filières de réemploi pour les articles de sport et de loisirs).

Pour le matériel en état de vol ou de marche (non obsolète), des initiatives se développent et il faut dans ce cas prendre directement contact avec elles. L’association « Ailes pour eux » par exemple permet la réutilisation des voiles, après révision, en les donnant à des pilotes qui manquent de moyens, en France ou à l’étranger.

Nous avons adressé aux clubs/CDVL/écoles le formulaire d’inscription, alors si vous connaissez des recycleurs intéressés à intégrer cette démarche, parlez-en dans votre club et associez votre club/CDVL/école à la démarche. Contactez-nous si vous rencontrez des difficultés de mise en œuvre. Toutes vos suggestions sont les bienvenues en nous écrivant à refly@ffvl.fr ou en contactant les membres de notre commission.