Commission informatique - Le point au 29 février 2008

Le point au 29 février 2008...

Le redéploiement de l’email fédéral a été effectué. Les responsables de commission et membres du comité directeur ont maintenant des adresses @ffvl.fr. Pour l’image de marque de la fédération, il est souhaité qu’élus et professionnels utilisent leur adresse @ffvl.fr.
La confidentialité des échanges est garantie à partir du moment où les utilisateurs changent leur mot de passe. Les administrateurs (Sophie Maurel, Kevin Bonnenfant, Fred Escriba) ne pourraient avoir accès aux échanges particuliers qu’en changeant les mots de passe particuliers. Les utilisateurs s’apercevraient de cette intrusion immédiatement, puisque ils n’auraient plus accès à leur emails.

Le parc d’ordinateur du secrétariat a été renouvelé (un serveur et sept terminaux). Ce choix plus coûteux que le remplacement d’un ordinateur par un autre est un investissement indispensable et rentable à moyen terme. Le suivi de ce parc est assuré par un prestataire local.

Comme il est impossible de répondre aux très nombreuses demandes concernant l’informatique simultanément et en priorité, une hiérarchisation est faite régulièrement. L’ensemble des projets informatiques sont rassemblés et traité sur devel.fvl.fr, accessible à tous les licenciés et responsables.

Du retard a été pris pour le projet concernant la prise de licence en ligne. La complexité des problème a été mal évoluée, minorée. Le premier prototype a été reçu le 15 février, date supposée de la mise en service du produit fini. Ce prototype est en cours d’essai. Le produit semble conforme à ce qui a été souhaité. La priorité absolue est que le produit soit fiable.
Une bonne partie des renouvellements de licence aura déjà eu lieu quand la mise en service de la licence en ligne sera effective, ce qui laisse présager un démarrage en douceur. Ce n’est peut-être pas plus mal.
Reste à intégrer la possibilité de prendre des compléments de licence en cours d’année.
La prise de licence en ligne pour les OBL doit d’abord faire l’objet d’une vraie réflexion pour que les besoins réels soient définis et pour qu’à terme un service réel soit rendu. On peut imaginer que la mise en place de la licence en ligne pour les OBL se fasse à l’automne.

La base de données des sites de kite peine à prendre sa vitesse de croisière car elle est très complète, complexe. Une version 2 plus facile à utiliser est à l’étude.
La base kite servira de modèle pour une base des sites de parapente et delta.

Une base de données des EFVL est à l’étude et pourrait être mise en service à l’automne.
Cette base servira de modèle pour une base des EFK.

D’autres bases de données seront développées, comme une base accidents et incidents.
 

Archives: 
Rattachement à des pages: